METEO DE LOVERVAL


ACCUEIL
NOUVEAUTES
SITUATION
MEMOIRE
PHOTOS
GALERIE
ASSOCIATIONS
HISTOIRE
BIBLIOTHEQUE
LA REGION
PETIT LOVERVALOIS
LIENS
INFOS PRATIQUES
CONTACTS
LIVRE D'OR
INTERVIEWS

ATELIER LOVERVALOIS

TENNIS DE TABLE
R.C.I.T.
BIBLIOTHEQUE COMMUNALE
MUSEE MARCEL COLLET
ATELIER LOVERVALOIS
MARCHE SAINT HUBERT
LES GRENADIERS
CERCLE DE BRIDGE
GROUPE VOCAL "LA GIROLLE"
AMITIES LOVERVALOISES
CERCLE HORTICOLE "LE MAGNOLIA"
AMICALE DES ANCIENS MILITAIRES
FAIM ET FROID GERPINNES
LIGUE DES FAMILLES
M.L.E.G
COMITE DE QUARTIER TRY D'HAIES - CHENIAT
UNITE SCOUTE SAINT-HUBERT
COMITE DE QUARTIER DES MORLERES
LA SARDANE
JASMIN & LILAS
BFAS
 
[DIEU SEUL LE SAIT,...] [2010 CITE CARTON] [DES QUESSES ET DES MESSES] [DJIZONDHEID, KIP CUEILLETTE ET CHAMPETRE] [EN ATTENDANT LEO] [GILLION, LE CROISE DU SOUDAN] [LA STAR ET LE PAPARRAZZI] [LA TETE SUR UN PLATEAU] [LES EBOUEURS PASSENT AUJOURD'HUI] [NOEL AU QUATRIEME] [SI POSSIBLE SANS MARI] [TOUT A GAGNER]
 
Historique
 

Au départ, l’ALCA s’appelait, comme son nom ne l’indique pas, Atelier Lovervalois des Cinéastes Amateurs.
Il doit à Pierre Caudron, son fondateur, quelques films en super 8 mm.
Un documentaire « Loverval, triste regard » fut récompensé par l’association « La Besace ».
En 1987, Pierre Caudron est rejoint par Eddy Piron.
En 1988, l’atelier réalisera avec ses propres deniers un moyen métrage.
Pour des raisons humaines et de temps, il ne fut pas achevé. Mais l’équipe put voyager en France et en Italie.
Les activités de l’ALCA s’interrompent de 1990 à 1993.
 

Mais dés 1994, nos deux compères lancent les activités théâtrales.
Pierre Caudron organisent des stages. L’ALCA devient l’Atelier Lovervalois.
Ils auront le mérite d’aboutir à un spectacle avec quatre actrices, toutes ayant écrit leurs propres textes.
Déjà, apparaissent quelques grands noms de l’Atelier : Catherine Gressier et Laurence Bernard.
Mais c’est surtout grâce à ce spectacle que l’atelier établira sa philosophie définitive. Désormais, il se lancera uniquement dans la production de créations. Pas question de redites. Uniquement des premières mondiales.
Eddy Piron, auteur jusqu’alors de quelques nouvelles, écrit sa première pièce 

« Noël au quatrième »

Le succès est total. La structure technique relève du miracle. Il s’agit d’une armature en fer couverte de tentures. Elle est toujours d’actualité, d’ailleurs.
Eddy poursuit sur sa route d’écrivain et écrit sans doute une des ses plus belles pièces : « 2010 Cité Carton ».
Elle fera le tour de la région et terminera même à Bruxelles. Elle y recevra le troisième prix du Concours Théâtre Passion. Elle sera reçue avec éclat par les Gerpinnois au cours du festival de théâtre en 1995.
Pierre et Eddy n’ont pu résister au plaisir de la rejouer à l’occasion des Nuits du Théâtre organisée en 2002 à Loverval.

Ils la rejoueront peut-être un jour ?

Dés 1995, la troupe commence à s’étoffer. Catherine Gressier et Laurence Bernard reviennent aux affaires dans « Si possible sans mari  ». Elles sont rejointes par la séduisante Séverine Nonis et le généreux Jean Pierre Verheiden, personnage incontournable du folklore lovervalois.
Pièce élégante, pleine de verve, saluée par l’auteur belge François Noul, « Si possible sans mari » aborde la fécondation in vitro avec beaucoup d’humour.
Le duo Séverine-Eddy fait penser au couple Doris Day-Rock Hudson dans des films comme « Confidences sur l’oreiller ».
La pièce fera un beau soir de l’association des commerçants de Gosselies.

Entre-temps, l’équipe relance timidement les activités cinéma et réalisera des séquences devant être utilisée pour le projet de pièces «  Stars en couleurs », une critique acerbe du monde du cinéma. Le projet n’aboutira pas mais est toujours dans les cartons de l’Atelier. 

L’idée de la pièce reste et sert de base à «  La star et le paparazzi »

Deux nouvelles comédiennes viendront fouler les planches de l’Ecole communale de Loverval : Isabelle Pardaens et France Denève. Détestée et adorée par les autres, cette pièce ne laissera personne indifférent.
Ne doutant plus de rien, l’Atelier jongle avec les créations.
Avec la « queue raide », il affrontera à nouveau le public de Bruxelles.
Un cabaret théâtre permettra aussi de mettre en évidence d’autres auteurs.
A raison de deux productions originales, l’atelier continue de jouer les pièces d’Eddy Piron.

En avril 1997 , l’atelier a présenté «  La queue raide ».L’histoire est celle d’une veuve qui reçoit des visites de condoléances suite à la disparition de l’être cher…
La pièce d’une demie heure reçut le 3ème prix dans le cadre du concours national Théâtre passion organisé à Bruxelles.
Dans les rôles principaux
-La Baronne de Olababal : Laurence Bernard
-Emile Groloup : Jean Pierre Verheiden
-Le majordome : Eddy Piron.

Les moines austères

En 2020, le club de foot du monastère de Lovervac est qualifié pour la finale de la coupe de foot Vaticane. La garde du monastère a été confiée à deux moines pas très catholiques.

Les deux moines étaient interprétés par
Pierre Caudron et Eddy Piron.

 

Dans «  tout à gagner », l’auteur lance un héros qu’il espère un jour voir sur le grand écran : Phil Vandorne.
Présenté en mars 98, l’œuvre nous permet de découvrir de nouvelles têtes : Christiane Buchet et Jean Pol Denève.
Quelques mois plus tard, en mai 98, l’atelier perd un des ses grands supporters : Jean Caudron, le père de Pierre.


Soucieux de mettre en avant tous les artistes, l’Atelier offrira ses services et les traits de ses comédiens à une bande dessinée, « la vengeance au bout des bras ». Le scénario est d’Eddy Piron et les dessins de Albert Tshisuaka.

Sur le plan cinématographique, l’atelier termine aussi « Opération G », un pastiche de James Bond. Une bagarre homérique sera tournée au parc des Morlères. Elle fait penser au pré-générique de « Au Service Secret de Sa Majesté » 

L’atelier achève aussi «  Fernand, ouvrier communal ». Film jamais monté en raison de problèmes techniques.
Il réalise aussi quelques sketches

En 1999, il  présente en décentralisation à la salle de la Cité Parc à Marcinelle d’ailleurs une pièce jamais jouée à Loverval : « Djizondheid, Kip Cuillette et Champête »

Elle y fera un carton. Cette œuvre est complètement folle et mériterait d’apparaître sur grand écran

Le rôle principal était tenu par Catherine Gressier.. succulent. La bande musicale est particulièrement entraînante.

L’affiche a été réalisée par un véritable dessinateur et vaut le coup d’œil. Elle représente le château de Dunrobin en Ecosse

Passionné d’histoire, Eddy écrit alors sa première pièce historique. Il s’agit d’une fantaisie sur la fondation de New York par les Wallons. L’événement sera même exploité par les autorités provinciales. Eddy ne sera jamais remercié de leur avoir rappeler l’événement.

De nouveaux ténors font leur apparition : Judicaël Vlieghe, Blaise Yernaux et Christelle Marchal.
Eddy se lance alors dans la production d’une pièce policière « la tête sur le plateau », une histoire sur fond de jalousie et de..guillotine.
L’héroïne ne s’en remettra jamais.

L’atelier n’ayant jamais essayé une comédie musicale, il se lance dans la création des « éboueurs passent aujourd’hui ». Avec pour la première fois, Olivier Duvivier. Cette œuvre est aussi présentée en France à St Junien. L’occasion pour l’atelier de sortir de son cocon lovervalois.

Les Français n’ont pas tous apprécié notre humour. Mais le public resté sur place a aimé. On a même reçu les félicitations d’un ouvrier municipal.

Pourtant l’hymne des éboueurs vaut le détour et la jeune Virginie Libert, aussi. La pièce fut aussi diffusée sur la radio J600.

Autre pièce sociale et historique : Miss Philéas Fogg, alias Nelly Bly, première femme journaliste américaine. L’occasion de voir évoluer pour la première fois sur scène l’adorable Laurie Renault.

Cette pièce est présentée dans les caves du Centre Adeps et fera un carton. L’affiche a été réalisée par l’artiste Danièle Aubry

N’ayant jamais essayé un véritable, Eddy écrit et met en scène « Catherine Howard « . L’histoire aborde la dernière nuit de la 5ème épouse d’Henry VIII, condamnée à l’échafaud

Stéphanie Toussaint et Christelle Marchal y sont remarquables.

Quelques photos des répétitions

 

Au cours de la même soirée, Mathieu Marchal fait ses premiers pas dans «  la quête du Padarou », satyre du monde du théâtre en Belgique.

 L’Atelier ose de plus en plus. Il produit la première pièce de Jean Pol Denève.

« L’amour à l’ombre et le pouvoir caché » est un triomphe.

Plus de 300 personnes. Jean Pol méritait d’être aidé.

En décembre 2002, l’atelier met sur orbite les premières pièces de Olivier Divivier «  Bon appétit » et «  Vol au-dessus d’un nid de cocus » de Myriam Dumont.

L’occasion de découvrir des comédiens comme Anne Gosset, Véronique Léonard et surtout la brillante Fanny William.
 

En mars 2003, première grande pièce historique avec costumes d’époque « Gillion de Trazegines ». Cette pièce à textes est particulièrement difficile. Les comédiens s’en sont tirés à merveille.

 

En septembre 2003, les 26 septembre et 27 septembre, Eddy Piron écrit et met en scène le texte sur les 80 ans de la Chapelle Notre dame de Lourdes à Loverval. Le spectacle est produit par le Comité des Fêtes du Try d’haies, la paroisse et la Marche St Hubert. Le budget est de 4 mille euros. C’est le premier gros budget de l’Atelier. Un grand moment. Un énorme défi. Un spectacle en plein air. 40 comédiens et figurants, des chants élaborés par Alain Desaire, des effets sonores et lumineux. Un sérieux pas en avant pour l’Atelier, qui s’il relève le gant, pourra envisager d’autres spectacles encore plus ambitieux. Tous les aspects de l’histoire de Loverval sont abordés.

L’Art-déco, l’Ecole des Sœurs, les grottes, la Marche, les groupements de Loverval, le Théâtre…

 

Particularité.
 
L'atelier Lovervalois ne fait que de la création.
Pas question de poursuivre une autre politique sur la scène de la salle communale.
Pour alimenter son offre, l'Atelier a surtout fait appel à son auteur attitré, et aussi un des fondateurs du groupement, Eddy Piron
La première création eut lieu en 1994 ( Noël au Quatrième).
A son actif, la troupe a actuellement près d'une vingtaine de productions originales à son actif.
Le catalogue est varié: De nombreuses comédies de boulevard ( La Star et le paparazzi, Si possible sans mari , Djizondheid..)
des pamphlets ( La sirène de Copenhaugue, Cité Carton, la pièce la plus jouée à l'extérieur ( Bruxelles, Gerpinnes, Charleroi...)...), un drame ( Catherine Howard...), des historiques ( Miss Philéas Fogg, des quesses et des messes à l'Ile des Manhattes..)
, une comédie musicale ( Les éboueurs passent aujourd'hui)
 
Projets
 
L'Atelier Lovervalois présentera en mars 2004 la pièce "Dieu seul le sait, Monsieur Allison" d'après le roman " La chair et l'esprir " de Charles Shaw.
Il prépare aussi Suzanne et son GI à l'occasion du 60ème anniversaire du débarquement.
Cliquez ici pour en savoir plus sur Suzanne
 

Divers
 

L'Atelier recherche des comédiens, comédiennes et autres personnes passionnées par le théâtre amateur. 
(voir adresse de contact ci-dessous)

Actualité (janvier 2003)

Au cours de sa dernière réunion de comité, l'Atelier Lovervalois a annoncé l'enregistrement sur support vidéo de la pièce Catherine Howard d'Eddy Piron. Les rôles principaux seront tenus par Laurie Renault et Valérie Vancauter.
L'enregistrement devrait avoir lieu sous peu. Si vous souhaitez davantage de renseignement contactez l'Atelier.
En attendant, Eddy Piron nous transmet l'intégralité du texte. Bonne lecture.
 

2 photos de répétition de notre spectacle :"Gillion de Trazegnies"

  

Photos, résumés et textes des spectacles

Gillion, le Croisé du Roi Soudan" d'Eddy Piron (présenté en mars 2003). Découvrez le texte intégral en cliquant ici
Bon appétit d'Olivier Duvivier  et " Vol au-dessus d'un nid de cocus" de Myriam Dumont (Présenté en décembre 2002)
Nuits du théâtre (mai 2002)
Si possible sans mari  (résumé, photos et texte intégral)
Noël au quatrième (résumé et photos)
2010 Cité Carton
En attendant Léo (résumé, photos et texte intégral)
Djizondheid, Kip Cuillette et Champêtre ! (résumé, photos et texte intégral)
Des quesses et des messes à l’Ile des Manhattes (1er spectacle historique de l'atelier)
La star et le paparazzi (résumé et photos)
Tout à gagner (résumé et photos)
La tête sur un plateau (résumé et photos et texte intégral)
Les éboueurs passent aujourd'hui (résumé et photos)
80ème anniversaire de la Chapelle du Try d'Haies ,avec de nombreux habitants de Loverval (photos, textes, journal,...)
Miss Philéas Fogg (texte intégral)
Les Utopies de Monsieur Ernest d'Eddy Piron (Extrait). il s'agit de l'évocation de la vie (tout en humour) d'Ernest Solvay". Une partie de la pièce est disponible en cliquant ici
"Dieu seul le sait, Monsieur Allison" (présentation, photos et texte intégral)

Adresse de contact
 

Pierre CAUDRON, Président
Tél/Fax: 071 - 36.76.60
Eddy PIRON, Vice-président et chargé des relations publiques
GSM: 0477 - 54.07.14

Sites amis

Cette page a été mise à jour le 07/01/16.